Ressources naturelles Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens de l'Office de l'efficacité énergétique

 

Résidentiel - Personnel

Choisir votre source d’énergie

Avant de décider quelle source d’énergie vous convient, vous devez tenir compte de divers facteurs, notamment l’accessibilité à l’énergie, le coût de l’équipement et l’environnement.

Voici les principales options de source d’énergie pour le chauffage résidentiel :

  • gaz naturel;
  • mazout;
  • propane;
  • électricité;
  • bois;
  • une combinaison de ces sources d’énergie;
  • des solutions de remplacement, comme l’énergie solaire.

Accessibilite a l’energie

Toutes les sources d'énergie ne sont pas accessibles dans toutes les régions du Canada. On peut chauffer au mazout ou à l'électricité presque partout au pays, mais le gaz naturel, qui doit être acheminé par gazoduc, n'est pas accessible dans une grande partie de la région de l'Atlantique et dans de nombreuses collectivités rurales et régions éloignées de partout au Canada. On peut se procurer du propane à peu près partout au pays et on peut s'en servir en milieu rural ou au chalet, au lieu du gaz naturel ou du mazout, mais généralement à un coût nettement supérieur. Dans bien des régions, le chauffage au bois est un complément rentable au système de chauffage. Consultez la compagnie de gaz, les fournisseurs de combustible ou le service public d'électricité de votre localité pour savoir quelles sources d'énergie sont offertes dans votre région.

Coût de l’équipement

Pour la plupart des propriétaires de maison, le coût est le facteur prépondérant dans le choix d'un système de chauffage. Voici les deux principaux éléments à prendre en considération : l’investissement initial pour l’achat et l’installation du système de chauffage ainsi que la facture énergétique, soit les charges annuelles d’exploitation. D'autres facteurs, comme les frais d'entretien, la propreté et le bruit, sont également importants.

Prix d’achat

Le prix d’achat d’un système de chauffage peut varier énormément : de seulement 1 000 $ pour des plinthes électriques dans une petite maison, jusqu'à 12 000 $ et plus pour une pompe géothermique pouvant assurer le chauffage d'une maison plus grande. Compte tenu du fait que leur coût d’achat semble peu élevé, les plinthes électriques sont utilisées dans la majorité des maisons chauffées à l’électricité au Canada. Puisque les coûts de l’électricité ont augmenté, les coûts annuels associés à l’utilisation de l’électricité comme principale source de chauffage résidentiel ont également augmenté.

Les entrepreneurs en chauffage ou les représentants des services publics peuvent vous fournir une estimation du coût d'installation de divers systèmes. Demandez toujours un prix ferme avant d'autoriser quelque travail que ce soit. Une fois que le système est installé, il est assez difficile et coûteux de passer à une autre source d’énergie ou de changer de système de distribution de la chaleur.

Même si l’investissement initial peut être plus important pour un produit éconergétique, celui-ci peut s’avérer être le meilleur choix. Un système éconergétique peut vous permettre d’économiser de l’argent chaque fois que vous chauffez votre maison, et ces économies augmentent en même temps que le prix du combustible, soit pendant toute la vie utile du système de chauffage.

L'investissement initial pour installer le système

L'investissement initial pour installer le système, selon qu'il s'agit d'un système de chauffage neuf ou amélioré, peut comprendre, entre autres, les éléments suivants :

  • raccordement aux conduites de gaz ou au réseau électrique
  • une entrée de 200 ampères pour le chauffage électrique
  • réservoirs de stockage du propane ou du mazout
  • matériel de chauffage (générateur d'air chaud, chaudière, plinthes, thermopompe, etc.)
  • cheminée ou conduit d'évacuation (au besoin)
  • réseau de conduits ou tuyauterie et radiateurs
  • thermostats et commandes
  • forage ou creusage de tranchées si vous optez pour une pompe géothermique (tirant l'énergie à même le sol)
  • main-d'œuvre pour les travaux d'installation

Charges d’exploitation

La facture énergétique, soit les charges d'exploitation, d'un système de chauffage est déterminée par les trois principaux facteurs :

1. Charge de chauffage annuelle ou besoins en chauffage de la maison

Ceux-ci dépendent de divers facteurs : climat, dimensions et style de la maison, niveaux d'isolation et d'étanchéité à l'air, gain solaire utile par les fenêtres, chaleur dégagée par les appareils d'éclairage et les électroménagers, réglage du thermostat et autres facteurs d'utilisation. Ensemble, tous ces paramètres déterminent quelle quantité de chaleur le système de chauffage doit fournir au cours de la période de chauffe. Cette quantité, généralement exprimée en Btu, en kWh ou en MJ par année, peut être valuée par un entrepreneur en chauffage, un constructeur d'habitations ou un représentant de votre service public ou un représentant du programme ÉnerGuide pour les maisons.

2. Prix unitaire et choix de la source d'énergie.

Chaque source d'énergie est mesurée et tarifée différemment. Le tarif d'électricité se chiffre en cents par kilowattheure (¢/kWh), le mazout et le propane sont facturés en cents par litre (¢/L) et le gaz naturel, en cents par mètre cube (¢/m3), en dollars par mégajoule ($/MJ) ou en dollars par gigajoule ($/GJ), et le bois se vend tant de dollars la corde. Vous devez examiner la capacité calorifique des différentes sources d'énergie pour déterminer la plus rentable dans votre région. Vérifiez auprès des services publics ou des fournisseurs de combustible pour connaître les prix unitaires des sources d'énergie disponibles dans votre région.

TABLEAU 1 Capacité calorifique et prix local des différentes sources d'énergie
Sources
d'énergie
Capacité calorifique
Coût unitaire local
  Unités métriques
Unités anglaises
 
Electricité 3,6 MJ/kWh 3 413 Btu/kWh
$0,_____ /kWh
Mazout
38,2 MJ/L
140 000 Btu/gal(US)
$0,_____ /L
Gaz naturel
37,5 MJ/m³
1 007 Btu/pi³
$0,_____m³
Propane
25,3 MJ/L
92 700 Btu/gal(US)
$0,_____L
Bois dur*
30 600 MJ/corde
28 000 000 Btu/corde
_____$/corde
Bois mou*
18 700 MJ/corde
17 000 000 Btu/corde
_____$/corde
Granulés de bois
19 800 MJ/tonne
20 000 000 Btu/tonne
_____$/corde
Conversion: 1000 MJ= 1 gigajoule (GJ) * Chiffres cités pour une «pleine» corde de bois de chauffage mesurant 1,2m x 1,2m x 2,4m (4 pi x 4pix 8pi).

3. Efficacité de l’appareil

L’efficacité avec laquelle l'appareil de chauffage convertit la source d'énergie en chaleur utile est également un facteur important de l'équation du coût du chauffage d'une demeure. Par exemple, si un appareil de chauffage présente une efficacité annuelle de l'utilisation de combustible (AFUE) de p. 100 80 , c'est que 80 p. 100 de la puissance calorifique du combustible est utilisable pour chauffer la maison. Les 20 p. 100 restants sont perdus, principalement par la cheminée. Il faut, par conséquent, brûler plus de combustible pour compenser ces pertes. L'amélioration de l'efficacité de l'appareil de chauffage réduit donc la consommation et la facture énergétiques.

la charge de chauffage + le combustible choisi + l'efficacité de l'appareil
= le coût annuel du chauffage.

Calculateur du coût de chauffage – le calcul est effectué en fonction de différentes sources d'énergie et de diverses technologies

Lorsque vous choisissez un nouveau système de chauffage, il est important d'acheter un produit offrant le meilleur rapport qualité prix possible dans les limites de votre budget.

En fin de compte, pour prendre la meilleure décision possible sur le plan financier, un propriétaire qui envisage l’achat d’un nouveau système de chauffage doit comparer le coût d’achat et d’installation avec les coûts de fonctionnement et tenir compte de l’éventuelle fluctuation des prix de l’énergie. Puisque les charges d’exploitation sont importantes, investir dans un appareil à haut rendement énergétique est souvent un choix judicieux.

Environnement

La production et la consommation d'énergie sont au coeur même de bon nombre des grands problèmes environnementaux de l'heure. L'exploration et l'extraction de combustibles fossiles dans des écosystèmes fragiles, les déversements et les fuites de combustibles durant le transport, la brumée urbaine (smog), les précipitations acides et le réchauffement climatique, tous compromettent grandement la qualité de l'environnement. Chaque forme d'énergie comporte un effet dif-férent à divers points du cycle énergétique. Aucune forme d'énergie n'est totalement inoffensive, bien que les effets environnementaux de certaines d'entre elles, comme le chauffage passif à l'énergie solaire, soient relativement négligeables.

Vous pouvez choisir la source d’énergie la plus propre, mais le choix peut être complexe selon votre lieu de résidence au Canada.Le chauffage de votre maison peut compromettre la qualité de l'environnement de différentes façons. Citons, entre autres, les gaz qui s'échappent par la cheminée, les émissions d'une centrale thermique alimentée au charbon ou au gaz de même que l'inondation de vastes étendues de territoire lors de la construction d'un lointain barrage hydroélectrique. Les conséquences environnementales varient selon la quantité et la nature du combustible servant à chauffer votre demeure.

La combustion de gaz naturel, de propane ou de mazout dans votre appareil de chauffage dégage différents polluants dans le milieu. L'électricité peut être non polluante au point d'utilisation, mais elle a des répercussions environnementales à son point de production. En Alberta, en Saskatchewan, au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse, à l'Île-du-Prince-Édouard, à Terre-Neuve et en Ontario, on brûle du charbon ou du pétrole lourd pour répondre à la demande d'électricité en hiver. Dans d'autres provinces (au Manitoba, en Colombie-Britannique et au Québec), où l'hy-droélectricité satisfait à la demande de pointe, l'hiver, l'effet environnemental est beaucoup moins évident. Mentionnons toutefois que, dans certains cas, les émissions de méthane peuvent être élevées près des grands projets hydroélec-triques. Pour sa part, l'énergie nucléaire est à l'origine de problèmes environnementaux qui lui sont propres.

En somme, il n'y a pas de solution facile, mais vous pouvez contribuer grandement à réduire votre consommation d’énergie ainsi que les conséquences sur l’environnement si vous :

  • achetez le système le plus efficace, alimenté par la source d'énergie la plus appropriée pour votre région;
  • améliorez l'isolation et l'étanchéité de votre demeure (tout en y assurant une ventilation adéquate);
  • veillez à l'entretien de votre système de chauffage;
  • installez des thermostats programmables;
  • améliorez le système de distribution de la chaleur.