Ressources naturelles Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens de l'Office de l'efficacité énergétique

 

Résidentiel - Personnel

Menu

Lampes à incandescence halogènes (à filament de tungstène)

La lampe halogène-tungstène est une lampe à incandescence renfermant une substance gazeuse de la famille des halogènes. Elle offre un rendement lumineux identique à celui d'une ampoule à incandescence ordinaire tout en consommant jusqu'à 40 p. 100 moins d'énergie. Plus dispendieuse à l'achat, cette lampe dure par contre de deux à quatre fois plus longtemps qu'une ampoule à incandescence ordinaire.

La lampe halogène-tungstène

L'éclairage halogène offre un excellent rendu des couleurs et une lumière plus blanche que celle d'une ampoule à incandescence ordinaire. Les lampes à halogène peuvent être installées tant à l'extérieur qu'à l'intérieur et conviennent bien pour éclairer un jardin ou baliser un sentier. Elles peuvent fonctionner avec un gradateur. Toutefois, il faut de temps à autre les utiliser à pleine puissance pour empêcher l'ampoule de foncer.

Il existe une grande variété de lampes à halogène. L'ampoule ordinaire a une taille et une forme semblables à l'ampoule à incandescence classique. À certaines puissances, ces ampoules peuvent consommer jusqu'à 15 p. 100 moins d'électricité qu'une ampoule à incandescence ordinaire. À puissance égale, certaines ampoules à halogène peuvent donner une plus grande luminosité qu'une ampoule à incandescence ordinaire.

Consigne de sécurité
Les lampes halogènes dégagent beaucoup de chaleur et ne devraient pas être installées dans des appareils munis de douilles à revêtement en cellulose ou en papier. Pour plus de sécurité, choisissez des douilles de qualité supérieure faites de porcelaine ou d'une matière plastique réfractaire. En outre, optez pour une lampe halogène à culot moyen de qualité supérieure conçue pour la maison et munie d'une enveloppe extérieure de verre recouvrant la capsule à halogène. En cas de bris, l'enveloppe retiendra les particules de verre chaud. Enfin, vérifiez la puissance maximale de la lampe de même que la cote de l'appareil afin de déterminer s'ils conviennent aux lampes halogènes.

Lampes à réflecteur parabolique aluminé

Lampes à réflecteur parabolique aluminé

Les lampes à réflecteur parabolique aluminé (PAR) sont habituellement employées comme projecteurs à l'intérieur ou à l'extérieur des maisons. Il existe sur le marché des lampes à halogène RPA fonctionnant à 120 V. Un projecteur à incandescence ordinaire de 150 W peut être remplacé par une lampe à halogène de plus faible puissance et ainsi réduire la consommation d'électricité de près de 40 p. 100. Utilisées avec un transformateur, les lampes à halogène PAR plus petites peuvent fonctionner à 12 V. Ces lampes halogènes à basse tension sont petites, l&eacu te;gères et offrent un contrôle précis du faisceau lumineux, ce qui permet d'orienter la lumière vers des endroits précis. (Ces lampes sont souvent installées sur un rail pour créer des concentrations de lumière dans une pièce, par exemple au-dessus d'une table de salle à manger). Les lampes halogènes à basse tension ont une efficacité semblable à celle d'autres lampes halogènes PAR.

Lampes halogènes tubulaires

Les lampes halogènes tubulaires sont couramment utilisées dans les lampes sur pied de type « torchères ». Elles reflètent la lumière sur le plafond, ce qui produit une lumière plus diffuse, convenant bien à un éclairage général. Toutefois, elles consomment beaucoup d'énergie (en général entre 300 et 600 watts) et deviennent très chaudes. Une ampoule halogène tubulaire de 300 watts atteint une température d'environ 260°C, comparativement à environ 60°C pour une ampoule fluorescente compacte. Cette chaleur peut causer un incendie si des tentures, des vêtements ou d'autres matériaux inflammables entrent en contact avec la lampe. L'achat d'une torchère dotée d'une source de lumière plus efficace et plus froide, comme une lampe fluorescente compacte, réduit le risque d'incendie et permet d'économiser beaucoup d'électricité.

Consigne de sécurité
Les lampes halogènes tubulaires fonctionnent à température élevée et à haute pression du gaz interne. Pour assurer la sécurité des personnes et des lieux, il est recommandé de munir l'appareil d'éclairage d'un écran ou d'un dispositif de protection. Les lampes homologuées par l'Association canadienne de normalisation (CSA) doivent être pourvues d'un dispositif de protection contre le feu en cas d'explosion de la lampe. Les torchères doivent passer une épreuve de résistance à la chaleur pour confirmer que leur conception prévoit un écran ou un dispositif de protection thermique afin d'éviter qu'elles ne mettent feu à des objets. Les lampes halogènes ne doivent pas être orientées directement vers des surfaces, puisque la chaleur pourrait brûler des matières sensibles, comme la peau humaine ou un tissu délicat.

Lampes halogènes à réflecteur d'infrarouge

Les lampes halogènes peuvent être plus efficaces si l'on utilise un revêtement qui reflète les rayons infrarouges sur le filament de la lampe. Une lampe PAR de 150 W peut être remplacée par une lampe halogène à réflecteur d'infrarouge (HIR) de 60 W, qui produit à peu près le même rendement lumineux. De même, une lampe halogène de 300 W employée dans une torchère peut être remplacée par une lampe HIR de 225 W, ce qui améliore la sécurité et permet de réaliser de petites économies d'électricité. La technologie HIR n'existe pas encore pour les ampoules à incandescence ordinaires; toutefois, elle est actuellement mise au point par des organismes de recherche et l'industrie.

Consigne de sécurité : Lorsque vous remplacez des lampes HIR installées dans des appareils seuls ou sur rail, mieux vaut couper le circuit avant de dévisser la lampe. Vous assurez ainsi votre sécurité et vous évitez le grillage prématuré de la lampe.

Torchères ou lampes sur pied

Torchères ou lampes sur pied

La lampe halogène sur pied (parfois connue sous le nom de « torchère ») est un type d'appareil d'éclairage courant. Ces lampes produisent un éclairage réfléchi au plafond, qui est plus diffus et indirect. Cependant, elles consomment beaucoup d'énergie (habituellement de 300 à 600 watts) et deviennent très chaudes (une ampoule halogène tubulaire à filament de tungstène de 300 watts atteint une température d'environ 260°C, comparativement à environ 60°C pour une lampe fluorescente compacte).

Ceci peut poser un grave risque d'incendie si des tentures, des vêtements ou d'autres matières inflammables entrent en contact avec la lampe. Aux États-Unis, ce type de lampes a causé plus de 350 incendies et fait plus de 32 victimes, et dans de nombreux cas, leur utilisation est interdite dans les résidences universitaires.

L'achat d'une torchère munie d'une source lumineuse moins chaude et plus efficace, par exemple une LFC, réduit considérablement les dangers d'incendie et la consommation d'énergie.