Ressources naturelles Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens de l'Office de l'efficacité énergétique

 

Résidentiel - Personnel

Facture d'énergie réduite grâce à une meilleure consommation de l'eau


À l'intérieur de cette page



Consommation d'eau

Le Canada est un pays riche en eau douce. Il est donc compréhensible que nous ayons tendance à tenir cette ressource pour acquise. Dans la plupart des maisons canadiennes, il suffit d'ouvrir le robinet pour que l'eau coule facilement dans les cuisines, les salles de bains et les salles de lavage. Cependant, l'eau n'est pas gratuite – surtout l'eau chaude. En fait, 15 p. 100 d'une facture d'énergie moyenne est consacrée au chauffage de l'eau. S'il est impossible de se passer d'eau, il existe des façons d'en consommer moins et d'économiser de l'argent. C'est que les fuites peuvent coûter cher. Une fuite d'une goutte par seconde seulement gaspillera environ 9000 litres d'eau par an ou l'équivalent de 16 bains par mois. La plupart des fuites sont faciles à trouver et à réparer à très peu de frais.

Si vous comptez acheter ou louer un nouveau chauffe-eau pour votre maison, voici un conseil qui pourrait vous permettre d'économiser jusqu'à 100 $ par année : choisir un appareil plus gros n'est pas toujours une bonne idée.

Même si vous êtes satisfait de votre chauffe-eau actuel, vous pouvez réduire la consommation d'énergie qui est nécessaire pour chauffer l'eau. Il vous suffit de jeter un coup d'œil à votre facture de chauffage pour vous rappeler que toute économie d'énergie se traduit par une économie d'argent. Par ailleurs, la consommation d'énergie provenant de combustibles fossiles produit des émissions de gaz à effet de serre qui contribuent aux changements climatiques. Économiser l'énergie, c'est produire moins de ces gaz et permet, du même coup, d'assainir notre environnement, ce qui est mieux pour la santé de tous.

Le chauffe-eau,l'un des plus gros consommateurs d'énergie de nombreuses résidences canadiennes, se classe au deuxième rang après l'appareil de chauffage. Il est donc logique de surveiller la consommation d'eau chaude et de s'assurer que le chauffe-eau fonctionne de la façon la plus efficace possible.

Si vous possédez un modèle moins récent, il importe avant tout d'isoler l'appareil ainsi que le premier mètre de canalisation au moins. Le coût de l'isolation sera récupéré grâce au non gaspillage de l'énergie et aux économies.

La prochaine étape consiste à examiner les moyens de réduire votre consommation d'eau chaude. Une pomme de douche à débit réduit peut diminuer de plus de 30 p. 100 la consommation d'eau de la douche. Vous pouvez consommer l'eau plus efficacement en réparant les robinets qui fuient et en installant des robinets aérateurs dont la pression d'eau est aussi élevée, mais le débit moindre. Vous pouvez également réduire de 93 p. 100 l'énergie utilisée pour une brassée de linge en lavant et en rinçant vos vêtements à l'eau froide. N'oubliez pas que tout ce que vous faites pour économiser l'eau chaude vous permettra aussi de réduire votre facture d'énergie.

Vous pouvez également consommer moins d'eau froide en installant une toilette moderne à débit d'eau restreint. Même si vous ne disposez pas d'un compteur de consommation d'eau, une toilette qui économise l'eau permettra à votre municipalité de vous approvisionner plus facilement en eau fraîche et de traiter les eaux usées, soit un autre poids en moins pour l'environnement.

Les mêmes stratégies d'économie de l'énergie et de l'eau s'appliquent si vous êtes à la recherche d'un nouveau chauffe-eau. Bon nombre des nouveaux appareils sont plus efficaces. Mais vous pouvez aussi économiser en achetant un plus petit chauffe-eau si, par exemple, les enfants plus âgés ont quitté la maison et que vous consommez désormais moins d'eau chaude.

Haut de la page

Dans la salle de bain

Douches

Les nouveaux modèles de pommes de douche éconergétiques permettent pour la plupart d'économiser de l'énergie et de l'eau sans réduire la pression. Les pommes de douche à débit réduit utilisent jusqu'à 70 p.  moins d'eau que les pommes de douche normales. Certains modèles à jet réglable permettent des jets sans aération qui réduisent la perte de chaleur et améliorent le confort; ces modèles sont munis d'un dispositif autonettoyant ou sont dotés d'une valve d'interruption du jet. Des restricteurs de débit, pouvant cependant avoir une incidence sur la pression de l'eau, réduiront la consommation d'eau d'environ 60 p. . Les 2 types de pommes permettent de réaliser des économies sur le coût de chauffage de l'eau d'environ 15 p. .

La réduction du débit entraîne une réduction de la consommation d'eau, ce qui vous permettra de réaliser des économies sur vos factures d'eau et d'égout, en plus de réduire les coûts associés au traitement pour les services d'eau et d'égout. Ceux et celles d'entre vous qui sont dotés de puits et de fosses septiques pourront bénéficier d'une consommation moins grande d'électricité et d'un usage réduit de la pompe, du puits, de la fosse septique et du système de lessivage.

Afin de réduire davantage votre consommation d'eau, pensez à installer une pomme de douche à débit réduit avec un bouton d'arrêt, ou un robinet à poignée unique, sur laquelle on peut appuyer pour interrompre le débit. L'avantage de ce bouton est qu'il vous permet de vraiment économiser l'eau : vous pouvez interrompre le débit pendant que vous vous savonnez ou que vous faites votre shampoing, puis vous rincer au même débit et à la même température.

De plus, un grand nombre de robinets de douche sont munis de dispositifs de sécurité, notamment des valves permettant de régulariser la pression et de maintenir la température de l'eau constante lorsque l'on utilise de l'eau chaude ailleurs dans la maison, et des dispositifs anti brûlures visant à empêcher que de l'eau bouillante circule dans la douche.

Le débit des pommes de douches éconergétiques peut varier entre 3,8 et 9,5 litres par minute (l/min), et se situe généralement autour de 5 l/min. Les pommes de douche traditionnelles consomment environ 14 l/min. Les nouvelles pommes de douche devraient considérablement réduire votre consommation d'eau tout en vous permettant d'apprécier votre douche! Dans un grand nombre de régions du Canada, les codes et les règlements en matière de plomberie exigent l'installation de ces pommes de douche en raison des économies d'eau réalisées.

Vous pouvez également économiser davantage d'eau et d'énergie en prenant des douches rapides au lieu de prendre des bains. Vous consommerez ainsi jusqu'à 50 p.  moins d'eau chaude, selon la pomme de douche utilisée. Par exemple, une douche de 5 minutes prise avec une pomme de douche d'un débit de 9,5 l/min consomme environ 47,5 litres d'eau, tandis qu'un bain (à moitié plein) nécessite en moyenne environ 100 litres d'eau. Une minuterie (un sablier ou une minuterie manuelle peuvent très bien faire l'affaire) aide à contrôler et à réduire le temps passé sous la douche. Même si vous décidez de prendre une douche un peu plus longue que d'habitude, vous réduirez quand même votre consommation d'eau et d'électricité avec une pomme de douche à débit réduit.

Haut de la page

Toilettes

L'installation d'un dispositif économiseur d'eau dans la chasse d'eau de la toilette vous permettra d'économiser des milliers de litres d'eau par année. Vous pouvez également remplacer les toilettes à grand débit par des toilettes qui consomment seulement six litres d'eau chaque fois que la chasse d'eau est tirée. Vous réduirez ainsi la consommation d'eau de 70 p. 100 ou plus.

Utiliser une toilette comme poubelle ou tirer la chasse d'eau inutilement gaspille beaucoup d'eau.

Une toilette qui continue de couler après qu'on ait tiré la chasse d'eau, si la fuite est suffisamment importante, on peut gaspiller jusqu'à 200 000 litres d'eau en une année! Afin de déterminer si votre toilette fuit, versez deux ou trois gouttes de colorant alimentaire dans le réservoir de la toilette et attendez quelques minutes. Si la couleur apparaît dans la cuvette, c'est qu'il y a une fuite.

Si votre toilette fuit, assurez-vous que le robinet de chasse ou le robinet à clapet est bien ajusté dans le siège de clapet, que la tige de levage du robinet n'est pas pliée et bien alignée, et que le siège de clapet n'est pas rouillé. Tous ces éléments peuvent être réparés facilement et à peu de frais. Toutefois, si la fuite se trouve autour de la base de la toilette, là où elle repose sur le sol, faites appel à un professionnel.

Installez un dispositif économiseur d'eau à l'intérieur du réservoir de la toilette. Le dispositif de rétention d'eau le plus répandu sur le marché est la barrière de réservoir, qui permet d'économiser environ cinq litres par chasse d'eau lorsqu'elle est bien installée.

Une bouteille ou un sac de plastique rempli d'eau et suspendu à l'intérieur du réservoir de la toilette peut constituer un dispositif réducteur de volume facile à trouver et à installer. Par contre, n'utilisez pas de brique! Elle peut se désintégrer dans le réservoir de la toilette et entraîner une fuite importante provenant du robinet à clapet ou même fêler le réservoir si elle est trop lourde.

Surveillez périodiquement le rendement des dispositifs. S'il devient nécessaire de tirer la chasse d'eau de la toilette deux fois, quelque chose doit être réglé ou remplacé. Rappelez-vous que tirer la chasse d'eau deux fois va à l'encontre de vos efforts de conservation de l'eau et vous coûte de l'argent.

Si vous décidez qu'il est temps de remplacer une toilette dans votre maison ou votre entreprise, vous pourrez compter sur de futures économies d'eau importantes, et ce, pour toute la durée de vie de votre nouvelle toilette. Remplacer une toilette de 18 litres par chasse d'eau par un modèle de 6 litres par chasse d'eau à très faible volume signifie des économies d'eau de 66 p. 100 et une réduction de votre consommation d'eau intérieure d'environ 30 p. 100.

Rappelez-vous qu'en plus de consommer moins d'eau, une toilette à très faible volume produit moins d'eaux usées. Si votre municipalité applique une surtaxe de service d'égout à votre facture d'eau, investir dans une toilette de meilleure qualité pourrait signifier une réduction de 50 p. 100 de votre facture pour les services d'eau et d'égouts combinés. Si vous disposez d'un puits et d'une fosse septique privés, vous réduirez considérablement la charge de votre champ d'épuration tout en prolongeant sa durée de vie utile.

Si vous laissez couler l'eau du robinet en vous rasant, vous gaspillez de l'argent. Remplissez partiellement le lavabo, vous économiserez ainsi beaucoup d'eau chaude.

Haut de la page

Dans la cuisine

Rincer la vaisselle sous le robinet gaspille également beaucoup d'eau. Rincez donc votre vaisselle dans un grand bol d'eau ou remplissez partiellement un côté d'un évier à deux bacs. Vous pouvez aussi verser lentement un bol d'eau sur la vaisselle après l'avoir mise sur l'égouttoir.

Si vous lavez votre vaisselle à la main, vous consommez plus d'eau et d'énergie que si vous utilisez un lave-vaisselle automatique.

Réparez les robinets qui fuient dès que possible. Un robinet d'eau chaude qui laisse couler une goutte par seconde gaspillera 9000 litres d'eau par année, soit suffisamment d'eau pour 160 cycles de lave-vaisselle automatique complets.

Gardez une bouteille d'eau dans le réfrigérateur plutôt que de laisser votre robinet couler afin d'avoir de l'eau froide lorsque vous désirez en boire (rincez-la régulièrement).

Haut de la page

Consommation d'eau à l'extérieur

Si vous consommez l'eau fournie par votre municipalité, elle provient habituellement d'une source et est traitée chimiquement avant que vous la consommiez. Elle est ensuite traitée de nouveau avant de retourner dans l'environnement. Tous ces déplacements et ces traitements de l'eau exigent de l'énergie et la production de cette énergie contribue aux émissions de gaz à effet de serre. La consommation d'électricité ou de gaz naturel de votre chauffe-eau contribue davantage aux émissions de gaz à effet de serre. Par conséquent, moins vous consommez d'eau, moins vous produirez d'émissions.

Plus de 50 p. 100 de l'eau utilisée pour les pelouses et les jardins est perdue en raison de l'évaporation ou de l'écoulement dû à l'arrosage excessif. Déterminez la quantité d'eau dont votre pelouse a vraiment besoin. En règle générale, la plupart des pelouses et des jardins n'exigent que deux ou trois centimètres (un pouce) d'eau par semaine.

Afin de réduire les pertes dues à l'évaporation, arrosez tôt le matin (une fois que la rosée est disparue).

Idéalement, les gicleurs devraient convenir à l'espace gazonné et à sa forme. De cette façon, vous éviterez d'arroser les allées et les trottoirs. Les gicleurs qui arrosent directement sont supérieurs aux gicleurs oscillants, qui perdent jusqu'à 50 p. 100 de l'eau qu'ils dispersent en raison de l'évaporation.

L'installation de minuteries sur les robinets extérieurs peut s'avérer un bon investissement.

Il n'est pas nécessaire que l'eau d'arrosage de votre pelouse provienne d'un robinet. Une citerne pluviale permet de recueillir et de conserver l'eau de pluie afin de l'utiliser comme eau d'irrigation. Un tonneau de récupération de l'eau de pluie peut également remplir cette fonction.

Les économies les plus importantes proviennent bien sûr de la réduction de la superficie de la pelouse et du passage des plantes exotiques à des espèces indigènes exigeant moins d'eau. En général, la superficie d'une pelouse ne devrait pas dépasser la superficie utile pour le jeu et les activités sociales, et devrait être limitée à l'espace où la famille passe son temps.

Lorsque vous lavez votre voiture, remplissez un seau d'eau et utilisez une éponge. Cela vous permettra d'économiser environ 300 litres d'eau.

Un aménagement paysager exigeant peu d'entretien et un peu plus d'eau que celle fournie par la nature est un choix à considérer. Les principes de cette technique à entretien minimal, souvent appelée paysagisme en milieu désertique, sont les suivants :

  • une superficie de pelouse réduite
  • un choix de plantes appropriées comprenant des herbes, des arbustes et des arbres indigènes
  • l'utilisation de citernes pluviales ou d'un système d'écoulement des eaux du toit
  • l'utilisation de paillage afin de réduire les pertes par évaporation autour des arbustes et des arbres
  • un système d'irrigation approprié
  • un entretien planifié

Haut de la page

Chauffe-eau

Examinez votre chauffe-eau en touchant sa surface. Si elle est chaude ou même tiède, c'est qu'une partie de l'énergie utilisée afin de chauffer l'eau est gaspillée. Enveloppez votre chauffe-eau dans un matelas isolant, mais consultez d'abord le manuel de l'utilisateur et les étiquettes de l'appareil.

Certains nouveaux chauffe-eau sont isolés et très éconergétiques. Par conséquent, l'ajout d'un matelas ne fera peut-être pas une grande différence.

Vous voulez acheter un chauffe-eau neuf? Choisissez un modèle très éconergétique. Certains nouveaux modèles chauffent l'eau seulement lorsque vous en avez besoin au lieu de conserver de l'eau chaude dans un réservoir.

Lorsque vous installez un nouveau réservoir à eau chaude ou que vous aménagez une maison neuve, assurez-vous de placer l'appareil aussi près que possible de la cuisine, de la salle à lavage et des salles de bain, car la chaleur se perd lorsqu'elle traverse dans de longs tuyaux. Ainsi, réduire la longueur d'un tuyau d'eau chaude de 10 à 3 mètres permettra d'économiser suffisamment d'énergie en un mois afin de chauffer de l'eau pour 10 douches. De même, les tuyaux minces sont plus éconergétiques, car de plus grandes quantités d'eau chaude circulent dans les tuyaux plus épais, ce qui signifie une plus grande perte de chaleur.

Afin d'aider à réduire la perte de chaleur, isolez toujours les tuyaux d'eau chaude, surtout lorsqu'ils traversent des espaces non chauffés tels que les sous-sols et les vides sanitaires. Isolez les trois premiers mètres des tuyaux d'eau froide et les deux premiers mètres des tuyaux d'eau chaude se dirigeant vers les réservoirs et provenant de ceux-ci. Vous pourriez réduire d'environ 2 p. 100 votre facture de chauffage et réduire les problèmes de tuyaux qui suintent en été. Ne placez aucun isolant à tuyau à moins de 15 centimètres (6 pouces) des ouvertures de ventilation au sommet de votre chauffe-eau et n'isolez jamais les tuyaux en plastique.

De nombreux fabricants de chauffe-eau règlent en usine la température du réservoir à 60 °C (140 °F). Vous pouvez baisser le réglage du thermostat jusqu'à 55 °C (130 °F) pour économiser l'énergie. Ne le réglez pas à une température inférieure, puisque cela favoriserait la croissance de bactéries porteuses de maladie, comme la légionellose.

Si le risque de brûlure vous inquiète à 55 °C, un plombier peut installer un dispositif de régulation de température, qui permet de réduire la température de l'eau utilisée tout en maintenant une température adéquate dans votre réservoir. Il est aussi possible d'installer un dispositif de régulation sur les robinets lorsque des enfants, des personnes atteintes d'incapacité ou des personnes âgées risquent de se brûler. Un installateur professionnel pourra vous donner des renseignements détaillés sur la meilleure façon de procéder dans votre maison.

Remarque : Certains vieux lave-vaisselle nécessitent une eau réglée à une température de 60 °C (140 °F) pour bien fonctionner. Si votre lave-vaisselle ne possède pas de dispositif d'augmentation de la température, vous devrez peut-être régler le thermostat à 60 °C. Dans ce cas, ne dépassez surtout pas cette température, car cela peut raccourcir la durée de vie des chauffe-eau à revêtement de verre.

Réglez le thermostat de votre chauffe-eau à un niveau minimal lorsque vous prévoyez être absent pour de longues périodes.

Deux fois par an, ou chaque mois si vous vivez dans une région où l'eau contient des minéraux lourds, purgez l'équivalent d'un seau d'eau de votre chauffe-eau. Le robinet de purge se trouve habituellement au bas de l'appareil. Soyez prudent, car l'eau du réservoir est très chaude. Si possible, purgez le réservoir lorsque l'eau est froide.

Ne placez jamais quoi que ce soit sur le dessus d'un chauffe-eau au gaz naturel. Assurez-vous que les ouvertures d'air de combustion au bas du réservoir et les ouvertures qui se trouvent sous les coupe-tirage des conduits d'évacuation du dessus ne sont jamais obstruées.

Pour d'autres conseils permettant d'économiser de l'énergie, lisez le manuel de l'utilisateur de votre chauffe-eau.

Chauffe-eau domestique – introduction
Liste de modèles : Chauffe eau à l’électricité
Liste de modèles : Chauffe eau à gaz
Liste de modèles : Chauffe eau à mazout
Liste de modèles : Chauffe-eau sans réservoir

Haut de la page