Ressources naturelles Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens de l'Office de l'efficacité énergétique

 

Résidentiel - Personnel

Menu

Produits de fenêtrage – Types de fenêtres et de puits de lumière

Comprendre la terminologie – Fenêtres

Les parties d'une fenêtreUne fenêtre se compose d’un vitrage, d’un cadre et d’un châssis. Au Canada, le type le plus courant de vitrage est le vitrage isotherme, qui consiste en au moins deux carreaux de verre scellés et hermétiques avec un intercalaire entre chacun pour les séparer. Le vitrage est fixé dans le châssis, lequel est maintenu en place par le cadre.
Fixe et OuvranteIl y a deux types de fenêtres : celles qui s’ouvrent et celles qui ne s’ouvrent pas, que l’on qualifie respectivement d’ouvrantes et de fixes. Les fenêtres fixes offrent habituellement un meilleur rendement énergétique parce qu’elles sont scellées des quatre côtés et ne comportent pas de pièces mobiles. Toutefois, il est souvent préférable d’avoir quelques fenêtres ouvrantes qui peuvent servir pour la ventilation ou comme issue de secours.
Celles-ci peuvent être prescrites dans les codes du bâtiment. On retrouve différents types de fenêtres ouvrantes. Celles qui s’ouvrent vers l’intérieur et munies d’un système de verrouillage à la fermeture sont habituellement plus étanches que les fenêtres coulissantes.

Types de fenêtres et de puits de lumière

Comprendre la terminologie – Puits de lumière

Un puits de lumière se compose d’un vitrage raccordé à un cadre par une « bordure ». Puits de lumièreComme les fenêtres, ils peuvent être ouvrants ou fixes. (Les puits ouvrants ont également un châssis, maintenu en place par la cornière). Les puits de lumière peuvent avoir une forme bombée ou plate, cette dernière offrant habituellement un meilleur rendement énergétique. Parmi les puits de lumière plats, ceux avec une bordure basse offrent un meilleur rendement énergétique.

Les puits de lumière devraient résister le plus possible aux pertes de chaleur. Il faut donc éviter les bordures hautes et mal isolées. Le vitrage devrait offrir le meilleur rendement possible. Les vitrages isolés, à chargement de gaz et de verre énergétique constituent un bon choix. Vous pourriez également choisir des vitres réfléchissantes pour réduire le réchauffement excessif, bien que cela puisse également réduire le niveau d’éclairage naturel. Un auvent extérieur, une pellicule réfléchissante ou même un lavage à la chaux peut réduire l’excès de chaleur en été. L’ajout d’un vitrage supplémentaire à l’intérieur du puits de lumière peut également réduire la condensation et la perte de chaleur.
Les puits de lumière qui ne sont pas installés adéquatement laisseront échapper beaucoup plus de chaleur qu’un toit et une fenêtre standard. Ils peuvent également causer d’autres problèmes, comme des fuites d’eau, de la condensation et un excès de chaleur en été. Le rendement thermique d’un puits de lumière se reconnaît habituellement par son valeur U.

Dispositifs tubulaires d’éclairage naturel

Ces dispositifs peuvent être utilisés au lieu des puits de lumière. Une lentille circulaire est installée sur le toit et une lentille similaire est installée à l’intérieur à l’endroit où un éclairage naturel supplémentaire est souhaité. Les deux lentilles sont reliées par un conduit rigide ou souple spécial qui reflète la lumière de l’extérieur à l’intérieur. Pour que ces dispositifs offrent un meilleur rendement énergétique, le conduit devrait être isolé. Certains de ces dispositifs sont également munis d’une lampe fluorescente compacte près de la lentille intérieure, qui s’allume manuellement ou au moyen d’un capteur optique.

Éléments de fenêtres et de puits de lumière