Ressources naturelles Canada
Symbole du gouvernement du Canada

Liens de la barre de menu commune

Liens de l'Office de l'efficacité énergétique

 

Résidentiel - Personnel

La thermopompe : de quoi s'agit-il et comment fonctionne-t-elle?

Une thermopompe est un appareil électrique capable de transférer la chaleur d'un endroit à un autre. Il ne s'agit pas là d'une technique nouvelle, car les thermopompes sont utilisées depuis des décennies au Canada et ailleurs dans le monde. Les réfrigérateurs et les climatiseurs sont des types de thermopompes.

Cycle de base de la thermopompe

Les thermopompes déplacent la chaleur par l'évaporation et la condensation d'un fluide frigorigène qu'un compresseur fait circuler entre deux serpentins. Le frigorigène est évaporé à basse pression dans l'un des serpentins, ce qui lui permet d'absorber la chaleur contenue dans l'air ambiant. Il est ensuite pompé jusqu'à l'autre serpentin, où il se condense à haute pression et libère la chaleur absorbée au début du cycle.

Il est possible d'inverser complètement le cycle d'une thermopompe, de sorte qu'elle puisse régulariser la température de votre maison pendant toute l'année – en la chauffant l'hiver, et en la refroidissant et en la déshumidifiant l'été. Comme le sol et l'air extérieur renferment toujours une certaine quantité de chaleur, la thermopompe peut servir à chauffer la maison même par temps froid. En fait, à –18 °C, l'air contient environ 85 p. 100 de la chaleur qu'il renferme à 21 °C.

Les thermopompes à air extraient la chaleur contenue dans l'air extérieur pendant l'hiver et évacuent la chaleur de la maison à l'extérieur l'été. Ce sont celles que l'on retrouve le plus souvent dans les foyers canadiens à l'heure actuelle. Cependant, des appareils qui puisent la chaleur dans le sol ou dans les eaux souterraines sont de plus en plus courants, particulièrement en Ontario et dans le Canada Atlantique.

Gestion de l'énergie à la maison

Les thermopompes sont des appareils de chauffage et de refroidissement très efficaces qui peuvent réduire considérablement votre facture énergétique. Cependant, il serait peu judicieux d'investir dans un appareil de chauffage efficace si votre maison perd de la chaleur en raison d'une mauvaise isolation des murs, des plafonds, des fenêtres et des portes ou parce que des ouvertures ou des fissures laissent passer de l'air.

Les thermopompes chauffent la maison en hiver et la refroidissent durant l'été. Pour fonctionner, ces appareils requièrent de l'électricité. Si vous ajoutez une thermopompe à votre système de chauffage, ou si vous remplacez par une thermopompe un système qui est alimenté par un autre combustible et que ce système n'est pas muni d'un appareil de climatisation centrale, vous constaterez sans doute une hausse de vos frais d'électricité.

Homologation et normes

L'Association canadienne de normalisation (CSA) procède à des essais afin de vérifier la sécurité des systèmes électriques de toutes les thermopompes. Une norme de rendement prescrit les tests à effectuer afin de déterminer la puissance calorifique, la puissance frigorifique et le rendement des thermopompes, de même que les conditions dans lesquelles ces tests doivent être exécutés. Les essais de performance des thermopompes à air sont régis par les normes CSA C273.3 et C656. La CSA a également publié une norme visant l'installation des thermopompes à air d'appoint (CSA C273.5-1980).

L'industrie a publié, en collaboration avec la CSA, des normes qui permettent de déterminer le rendement des pompes géothermiques et de vérifier si elles sont conçues et installées adéquatement. Il s'agit respectivement des normes CSA C13256 1 01 et C448 Série F02. Des normes prévoyant des niveaux minimums d'efficacité énergétique pour les thermopompes à air et les pompes géothermiques sont en place dans certaines provinces et sont stipulées dans le Règlement sur l'efficacité énergétique du Canada.